SARA 2023 : le riz de Diabo suscite la curiosité

Dénommé N’Zrama ou tout simplement riz de Diabo, parce qu’il est produit dans cette localité de la région du Gbèkè, il est l’une des attractions de l’édition 2023 du Salon de l’agriculture et des ressources animales (SARA 2023), qui s’est ouvert, le 29 septembre 2023, au parc d’exposition d’Abidjan. Depuis le stand ONU-Femmes dans le hall 1 du salon, Rebecca Yao, présidente de l’association Diabo ville émergente et leader des femmes productrices de cette céréale, et ses équipes accueillent chaque jour de nombreux visiteurs, parmi lesquels des membres du gouvernement.

En marge de la cérémonie d’ouverture, vendredi 29 septembre 2023, la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, a visité le stand. Elle en a profité pour dire des mots d’encouragement aux promotrices du riz N’Zrama.

Le lendemain samedi 30 septembre 2023, c’était au tour du ministre de l’Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani. Ce dernier qui s’est dit émerveillé par la qualité de ce riz, a salué cette initiative des femmes de Diabo qui font de la production de cette denrée leur activité principale.

« Notre riz ne contient ni sable, ni cailloux. Il ne nécessite aucun passage au tamis. Le riz local N’Zrama est naturel car il ne contient aucun produit chimique de la semence à la récolte », a déclaré Rébecca Yao. Pour qui « le riz N’zrama que nous produisons à Diabo surclasse le riz importé ». C’est pourquoi, elle espère que les consommateurs l’adopteront, soutenant ainsi les initiatives locales.

Source : Pressecotedivoire

Partager la publication

Articles Similaires