ANACARDE

Une fédération de plus de 700 producteurs d’anacarde du département de Botro a été mise sur pied. Son objectif est de veiller à la viabilité de la culture de l’anacarde et au bien-être des producteurs du département.

La noix de cajou était jusque-là la première source de revenu des populations rurales de Botro. Pour assurer un revenu minimum aux paysans face à des acheteurs véreux, le Ministre Amadou Koné, cadre de la région a dépêché un Groupement d’intérêt économique (GIE) d’acheteurs afin que soit enlevé le stock d’anacarde au prix homologué de 375 Fcfa/Kg dans la période de juin à juillet 2019. Cette initiative a été pilotée par Mme Rebecca Yao, présidente de l’Association Diabo ville émergente.

Toutes ces actions ont amené les paysans à comprendre la nécessité de s’unir pour mieux écouler leur produit et bénéficier du fruit de leur labeur.

Cette fédération a pour missions de recenser les producteurs et les superficies, de lutter contre la contrebande et la désinformation en relayant de façon efficiente toutes les décisions du gouvernement relatives à la filière anacarde, d’établir des statistiques fiables sur les volumes de production et d’achat et d’œuvrer pour que Botro soit considéré comme grande zone de production d’anacarde afin de bénéficier des programmes de développement communautaire.