Mot de la Présidente

C’est avec une grande joie que je m’adresse à vous en tant que Présidente de l’Association ‘’ DIABO VILLE EMERGENTE’’ et vous salue partout où vous êtes.

La mission de l’Association ‘’DIABO VILLE EMERGENTE’’ est de Promouvoir le genre, valoriser les compétences des Femmes et le métier d’agricultrice. Nous sommes engagées dans les filières Riz, Anacarde, Manioc, Maraicher et Soja. Notre objectif est de passer de l’agriculture de subsistance à l’agriculture commerciale afin d’accroitre nos revenus. Dans cette optique, nous avons créé le label ‘’Riz N’zrama de Diabo’’. C’est un symbole pour toute la communauté. Il incarne le savoir-faire, le dynamisme et la détermination des femmes de l’Association.

Le modèle de développement rural intégré dont nous faisons la promotion a été pensé et planifié entre nos besoins et les réalités. Nous voulons donner un souffle nouveau aux Femmes agricultrices et pour le faire, nous avons besoin de financements. Les femmes de l’Association ‘’Diabo Ville Emergente’’, veulent par leur engagement, accompagner les autorités ivoiriennes dans leurs efforts de promotion de la chaine des valeurs des filières maraîchères et de lutte contre l’inflation, grâce à une augmentation conséquente de la production. Elles comptent mettre en place plusieurs programmes ambitieux de mécanisation de l’agriculture, d’industrialisation, d’emploi des jeunes et de promotion du capital humain. Tout sera mis en œuvre afin de faciliter l’accès de la Zone Maraîchère aux agricultrices qui viendront de tous les Villages du département.

Pour nous, les femmes doivent prendre part aux décisions agricoles. L’Agriculture au féminin est un outil d’autonomisation financière. Les femmes aspirent à être de véritables entrepreneurs agricoles. Il faut les encourager à raconter la réalité de leur quotidien, à identifier plusieurs défis communs, et leur suggérer des solutions possibles. Il faut leur concevoir des programmes spécifiques.

Notre Plaidoyer auprès des gouvernants, est de faire tout pour une meilleure représentativité des femmes dans toutes les faîtières. Nous sollicitons aussi des appuis matériels et financiers (herbicides, intrants, semences, engrais, système d’irrigation, de matériels agricoles modernes) et aussi œuvrons pour toute une démarche sociale qui va accompagner, à savoir le développement personnel, l’alphabétisation ainsi que l’éducation financière.

L’agriculture doit fournir des perspectives de promotion économique et sociale aux Femmes. Nous faisons aussi en sorte que le métier d’agriculteur devienne suffisamment attractif pour retenir les jeunes dans les villages. Ayons confiance aux Femmes. Elles peuvent gérer une cité, elles peuvent impulser la croissance économique rurale et réduire la pauvreté.

Nous invitons les associations de femmes sur toute l’étendue du territoire avec leurs compétences dans divers domaines à nous rejoindre. Ensemble, solidaire, nous mènerons des réflexions pour porter la voix des femmes auprès des gouvernants afin qu’ils prennent en compte nos réalités dans les politiques d’encadrement des femmes entrepreneurs agricoles.

Vive les Femmes Battantes, courageuses et déterminées de l’Association ‘’Diabo Ville Emergente’’ et Vive la Côte d’Ivoire rassemblée et prospère.

Je vous remercie