Diabo / Rébecca Yao : «Notre Priorité, de faire évoluer la situation sociale et professionnelle des femmes rurales»

L’association « Diabo Ville Émergente » présidée par Rebecca Yao, a procédé au lancement de la campagne agricoles de la saison 2022/2023, le vendredi 15 juillet 2022 dans le village d’Agbakro, commune de Diabo.

En présence des plusieurs chefs traditionnels et plusieurs milliers de femmes venues du département de Botro, cette cérémonie de lancement de la campagne était parrainée par le ministre du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME Souleymane Diarrassouba, représenté par le Directeur Général de l’Office d’aide de la Commercialisation et des Produits Vivriers (OCPV), Adou Bernard. La campagne a tourné autour de la thématique : « De l’agriculture de substance à l’agriculture commerciale ».

La lutte contre la pauvreté en milieu rural passe par l’autonomisation des Femmes

Ce projet de création d’une zone maraîchère marque la volonté forte des Femmes de soutenir le développement d’une agriculture respectueuse de l’environnement et créatrice de richesse. La lutte contre la pauvreté en milieu rural par l’autonomisation des Femmes avec une faîtière de 200 coopératives et de 3000 Femmes, est l’une des priorités de l’association Diabo Ville Émergente, depuis quatre (4) ans dans le département de Botro qui compte 172 Villages. La présidente, Rebecca Yao donne les raisons de la création de ces activités.

Les femmes de l’Association Diabo Ville Émergente ont obtenu une superficie 200 hectares de
terres arables

« Dans l’optique de vulgariser les cultures de cycle court afin d’accroître la fréquence des revenus des femmes agricultrices; L’association Diabo Ville Émergente a initié le programme un hectare = une coopérative autour de la zone maraîchère qu’elle veut créer à Diabo-Languibonou. En effet, Grâce au soutien inestimable de la chefferie traditionnelle Gbloh, les femmes de l’Association Diabo Ville Émergente ont obtenu une superficie 200 hectares de terres arables autour du lac loka entre Diabo et Languibonou. Sur cet espace de 200 ha de terres, sera créé la zone maraichère des Femmes Gbloh qui accueillera 150 Coopératives » a-t-elle expliqué.

Partager la publication

Articles Similaires