Botro : Des comités de gestion communautaires pour booster l’autonomisation des femmes

Mis en place en octobre 2020 dans le département de Botro, les comités de gestion communautaires sont des organisations féminines œuvrant à la réalisation de projets de développement. Au nombre de six, ces comités installés dans la phase pilote sont actifs dans les sous-préfectures de Botro, Diabo et Languibonou.

Leurs activités incluent, entre autres l’enregistrement des naissances en vue de lutter contre le phénomène ‘‘d’enfants sans acte de naissance’’, la gestion des points d’eau, la gestion du matériel roulant (tricycles) communautaire, la réalisation de projets collectifs et d’entraide et l’encadrement des bénéficiaires de microcrédits.

La présidente de l’association ‘‘Diabo, ville émergente’’, Rebecca Yao, initiatrice des comités de gestion communautaires, était, le vendredi dernier, dans le village d’Awainou, où elle a rendu visite aux responsables de la structure locale qui regroupe sept villages de la tribu Amazou de Botro.

Au terme de cette mission de suivi et d’évaluation du comité de gestion, Rebecca Yao a encouragé la présidente Yao Lomé et l’ensemble de son bureau pour la saine gestion des finances et le bilan excédentaire de 275 000 FCfa. « Je vous encourage à poursuivre sur cette lancée », a exhorté la présidente de ‘‘Diabo, ville émergente’’. Elle a relevé que l’institution des comités de gestion vise la promotion de l’autonomisation des femmes et la création d’une saine émulation entre les groupements féminins.

Par ailleurs, Rebecca Yao a émis le vœu, à travers ces comités, de renforcer les capacités des femmes et de les amener à s’approprier ce mode de gouvernance. Elle a affirmé sa volonté de tisser des partenariats avec d’autres organisations pour des initiatives de développement.

La présidente de l’association « Diabo, ville émergente » est engagée aux côtés des femmes des 172 villages et localités du département de Botro. Elle apporte un appui financier et matériel aux coopératives productrices de vivriers. Elle a œuvré à l’implantation d’une unité
de production de riz. Elle a également réorganisé la commercialisation du manioc. Elle a, dans la foulée de cette mission, lancé un projet d’alphabétisation des femmes à Botro.

Partager la publication

Articles Similaires