Autonomisation de la femme : 150 femmes de bouaké à l’école de l’association diabo ville émergente

Dans le but de Rendre autonomes les femmes de Bouaké par la microfinance leur permettant d’avoir et de disposer d’une source de financement propre, le ministre des transports, Amadou Koné a initié une visite de femmes de 112 villages des 5 cantonsde Bouaké.
Les femmes venues des cinq (5) cantons notamment de Faafouè, Dohoun, Pharis, N’dranouan et Pepressou ont effectué une visite de travail de trois (3) jours à Diabo. C’était du mercredi 2 au vendredi 4 août 2023. L’objectif de cette visite pour ces femmes est de s’imprégner du modèle de l’association Diabo Ville Emergente en vue d’une implémentation prochaine dans leur localité.

Visite à l’unité de transformation de riz et de manioc

Après une visite de l’unité de transformation de Riz, de Manioc et du site en chantier de production de riz étuvé (Malohoussou), Rebecca Yao a présenté aux Femmes de Bouaké, tous les projets et programmes de l’association Diabo Ville Émergente à savoir, L’entrepreneuriat agricole pour les spéculations (Riz, Maraicher, manioc, anacarde, soja), Appui aux activités génératrices de revenus (AGR, Association Villageoises d’épargne et de crédit (AVEC), l’Alphabétisation et le Comité de gestion communautaire.

Nous produisons du manioc et l’attiéké. Nous n’avons pas de broyeuses ni de tricycles pour évacuer nos produits

Ces femmes ont profité de dresser un chapelet des difficultés liées à leurs activités. « Nous produisons du manioc et l’attiéké. Nous n’avons pas de broyeuses ni de tricycles pour évacuer nos produits. Il nous est difficile de vendre notre manioc ou notre attiéké ». Poursuivant, elles déplorent quelques structures avec lesquelles, elles ont entamé des projets et qui n’ont jamais abouti. Elles ont traduit toute leur reconnaissance et gratitude à l’endroit du ministre Amadou Koné et surtout Rebecca Yao qui a accepté de partager son expérience avec elles.

Partager la publication

Articles Similaires